Marche Harmonique Le Son

Musiques dites savantes ou classiques

posté le 14-05-2010 à 20:21:36

ÉMISSION DU 14 MAI 2010











1°) SCARLATTI K 315 SCOTT ROSS .
Allegro en sol mineur
un dessin de 6 notes repris en imitation
Le morceau suivant est célébrissime, puisque dans les années soixante de du siècle dernier on pouvait le trouver dans le Jukebox du café des Platanes à Carmaux dans le Tarn et celui du Café de l'Univers ( en face le café du Globe à Villefranche de Rouergue dans l'Aveyron.
2°) TCHAÏKOVSKI Concerto pour piano et orchestre N°I en si bémol mineur op.23 EMIL GILELS /ORC. SYMPH. CHICAGO Dir. FRITZ REINER. Ce précieux enregistrement de 1955 est repris dans la série les grands pianistes du journal le monde dirigée par Alain Lompech .
J'espère que vous partagerez l'émotion que j'y ai trouvée.
Lorsqu'âgé de 34 ans il soumit son concerto à Nikolaï Rubinstein ( le frère d'Anton ) ce dernier trouva que le concerto était injouable, plat et maladroit.
Quelques mois plus tard après sa création par Hans von Bulow Boston le 25 octobre 1875, Rubinstein revint sur son jugement.
3°POULENC Les chemins de l'amour FELICITY LOTT /GRAHAM JOHNSON
Le poème est de Jean Anouilh, cette valse chantée est devenue un des morceaux les plus connus de Poulenc
ILLUSTRATION : Hélion musicien 1968
Liens

 


 
 
posté le 07-05-2010 à 19:27:54

Émission du vendredi 7 mai 2010




1°) SCARLATTI K 314 SCOTT ROSS . 4,33
Allegro en sol majeur
3 parties un climat mystérieux.
QUAND LES DIEUX ÉTAIENT GRECS.
Offenbach et ses librettistes Meilhac et Halevy n'hésitaient pas à nous proposer une autre lecture des mythes. Qui de nos jours osera en faire autant avec Jéhovah, Mahomet, Jésus ou le Marché ?
La joyeuse impertinence d'Offenbach se traduisait aussi dans la typographie de ses affiches.
Ainsi pour les représentations de la revue des pauvres faite à Étretat*:


*Puisé dans Les pieds dans l'eau de Benoît Duteurtre.






Grande Symphonie
de la
MER DE
Jacques Offenbach
POUR
les malades avec la permission de
L'AUTORITÉ
2)° )OFFENBACH Orphée aux enfers Acte I scène 1, 2, acte II scène 6 &hymne à Bacchus M. MINKOVSKI, N. DESSAY, P. PETIBON, V. GENS

Un livret fou : Orphée est ravi d'être veuf, Eurydice ravie d'être morte,elle aime avant de s'ennuyer Pluton, pour aider à la sauter à l'insu du mari et de Vénus, Cupidon transforme Jupiter en mouche...
De divines divas au service de cette folie où le chef excelle.



3°) BRITTEN Ciaccona Suite pour violoncelle N°2 op. 80 PETER WISPELWEY
Le final de cette suite dont Rostropovich, ami du
compositeur, était le dédicataire.


Illustration: Gertrude Kasebier, une photographe aimée d'un des personnages de Pnine le roman de Nabokov
 


 
 
posté le 30-04-2010 à 20:39:29

ÉMISSION DU 30 AVRIL

1
°) SCARLATTI K 313 SCOTT ROSS .
Allegro en ré majeur .
Une exécution délicate en raison de la note éloignée qui termine les agrégats
Parfois une interprétation vient bousculer la perception que l'on avait d'une œuvre. Nous avions ici , émission du 27 février 2009, loué l'enregistrement de l'opus 61 de Beethoven ( en fait la transcription par le compositeur lui-même pour piano forte et orchestre de son concerto pour violon et orchestre), publié par Alpha. Les mêmes nous proposent:

2°) BEETHOVEN Largo Concerto N° I op.15 ARTHUR SCHOONDERWOERD /
CRISTOFORI
Orchestre sur instruments anciens.

L'étrangeté ne naît pas seulement de l'instrumentarium, mais aussi de l'approche particulière de ce chef batave à la tête de cet orchestre canadien dont le premier violon es Luigi de Filippi.
3°) BACH Passion selon St Mathieu Erbarme Dich FASIA TOMB EL HAGE /ENSEMBLE SARBAND .
Bach en arabe!
Sarband signifie lien; le terme, issu de la théorie musicale du Proche-Orient indique le pont improvisé, il illustre bien de projet du Vladimir Ivanov leur chef bulgare (il semble tenir au titre)
L'orient revisite l'occident. Fadia Tomb El Hage montre sont parfait art du chant.
4°) ROSSINI La danza MARY SCHNEIDER
Depuis son passage unique sur les ondes de D4B vous n'avez cessé de réclamer notre yoddleuse australienne bien aimée.



ILLUSTRATION: Vase Gallé. "Il ne nous viendrait pas à l'idée d'offrir un puzzle tout fait; alors pourquoi un vase ? " Eric Chevillard, L'autofictif voit une loutre (éditions de l'arbre

 


 
 
posté le 23-04-2010 à 18:48:46

ÉMISSION DU 23 AVRIL 2010

Pour écouter cliquer sur le bouton vert 
 

1°) SCARLATTI K 312 SCOTT ROSS .

Allegro en ré majeur .

La main gauche y est très sollicitée selon les spécialistes

Pub non rétribuée, mais si cela arrive je je serai pas fâché.

Cette semaine j'ai feuilleté une revue luxueuse Citizen K au prix faramineux de 1€.

Elle est, bien entendu, épaissie par des des publicités qui se regardent sans déplaisir, peuplée de très jolies dames savamment déshabillées par d'excellents couturiers, mais aussi il y a de très belles photos sur la statuaire du Louvre, le théâtre du château de Versailles accompagnées d'articles fort plaisants. Et une revue où l'on cite Deleuze, Liebnitz et Yves Bonnefoy : « Le baroque est le stade religieux de la conscience artistique. » mérite notre attention.

 

2°) J.B. LULLY (1632-1687 ) Atys Acte III sc.4 prélude Le sommeil LES ARTS FLORISSANTS Dir W. CHRISTIE 7,31

 

Gilles Ragon dans un des airs les plus émouvants de cet opéra qui en compte tant .

C'était en 1987 et ceux qui ont eu le bonheur d'y assister en gardent un souvenir ébloui.

Lorsqu'on inaugura l'opéra de Versailles en 1770, la Persée de Lully déçut fort Marie- Antoinette

 

 

3°)MOMPOU (1927-1960) Souvenir de l'exposition 1937 MOMPOU 6,25

Une commande de l'éditeur Eschig à l'occasion de l'exposition universelle.

4 parties inégales : Entrée en forme de portique , tableaux statistiques ( avec lourdeur précise la partition) le troisième climats lointains et mystérieux évoque le planétarium, le qutrième pavillon de l'élégance se termine par un défilé de mode

 

4°) LEJEUNE ( c.1528-1600) Extrait du Printans Perdre le sens devant vous HUELGAS Dir. PAUL VAN NEVEL

Sur des vers mesurés à l'antique de Jacques Antoine de Baïf,.

Comment ne pas perdre le sens devant d'aussi jolies dames de papier glacé ,sans oublier les autres

 

 


 
 
posté le 20-04-2010 à 12:40:48

ÉMISSION DU 16 AVRIL

1°) SCARLATTI K 311 SCOTT ROSS .
Allegro en si bémol majeur 3,43
Si vous me faites l'honneur d'être des fidèles de ce blog vous savez l'admiration que je porte à la grande Alice Ader, la parution de chacun de ses enregistrements est pour moi une fête.
Il semble qu'enfin, avec l'excellente maison belge* Fuga Libera elle a trouvé un producteur capable de la suivre dans ses exigeantes aventures musicales. ( l'art de la fugue de J.S. Bach en 2008, et un enregistrement plus ancien, 2002, consacré à Franck qui est un des fleurons de ma discothèque et qui bouleverse tous ceux qui l'écoutent.)
Un double CD vient de paraître Modest Mussorgsky
(Dans ma jeunesse on écrivait Modeste Moussorgsky)
L'œuvre complète pour piano.
2°) MUSSORGSKY (1839-1880) Une larme ALICE ADER 4;37
La dernière œuvre de Mussorgsky avec laquelle Alice Ader ouvre l'enregistrement, une plainte crépusculaire donnée ici comme d'habitude sans pathos inutile.
3°) MUSSORGSKY (1839-1880) Méditation ALICE ADER 6,42Une autre pièce de la fin de la vie publiée seulement en 1888 après la mort.
Ces deux pièces ne recueillent pas les suffrages de Guy Sacré qui dans son dictionnaire de la musique de piano (bouquins ):
« Méditation (en ré mineur, andantino non troppo allegro) feuillet d'album, jette une mélodie plaintive, comme à l'improvisade, sur une basse qui moutonne en croches recommencées ; deuxième thème sur une note pédale obstinément répétée : un réchauffé du quinzième prélude de Chopin ? » Chopinata de pacotille , également, la pièce intitulée Une larme (en sol mineur), bien connue des cours d piano de quartier ; thème pleurnichard ( c'est le moment ou jamais !), sur un ostinato rythmique,avec un court intermède majeur,le morceau tout entier rivé à la pédale de tonique. »
Ces propos ne font que confirmer l'immense talent d'Alice Ader qui qui propose là une toute autre vision et purge ces pièces de toute sentimentalité dégoulinante.

*inutile de me signaler qu' excellent apposé à belge constitue un pléonasme,je le sais!
4°) LEKEU (1870- 1874) Nocturne RACHEL YAKAR /ALICE ADER
Une autre facette du talent d'Alice
Vous l'aurez compris je regrette que les organisateurs de concert ne l'invitent pas plus souvent.
J'espère que le succès du Moussorgsky donnera l'idée de sortir le Mozart et le Ravel qui sont déjà en boîte.
Un événement considérable : la semaine prochaine le TAP de POITIERS accueille ZAD MOULTAKA
Outre son opéra, création d'une oeuvre avec les étudiants du conservatoire des répétitions publiques
Se reporter au site http://www.tap-poitiers.com/
Les 22 et 23 avril
5°) ZAD MOULTAKA Zarani i Mahoud ZAD /FADIA TOMB EL HAGE
Mon amour m'a visité
Dans les bocages de myrtes
a laissé reposer la boisson
Et m'a rempli le verre ...
Envoûtant n'est-ce pas?


Illustration: Portrait de Mousorgsky par Ilya Repin
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article